la sainte Ampoule est à Reims

Publié le par eglise gallicane reims

noel-2007-008.jpg

La sainte Ampoule

 

Il est dit que c’est à Reims que les rois très chrétiens reçoivent la grâce de l’onction de la sainte Ampoule envoyée du ciel. L’évêque Hincmar est le premier à faire le lien entre le baptême de Clovis et le sacre des rois de France. Il a fait de la sainte Ampoule un symbole de l’origine divine et du pouvoir des rois de France et aussi du symbole de la continuité de la royauté française.

Envoyée par Dieu, la sainte Ampoule marquait une certaine préférence de Dieu pour la royauté française. L’importance du sacre à Reims est telle que l’exemple de Jeanne d’Arc issue du peuple et envoyée par Dieu, pour le respect du droit, le but de sa mission sera de persuader le roi de faire ce voyage à Reims pour le sacre pour que le gentil dauphin devienne le gentil Roi afin que nul n’ignore qu’il est le vrai Roi de France celui auquel le royaume doit appartenir.

 

Description

Le reliquaire :

 

Voici la description du reliquaire, telle que la donne dom Marlot : La colombe est posée sur un cadre d’argent doré à l’exception de la plaque où elle est assise qui est d’or semée de pierreries. Le cadre est sur une assiette d’argent doré semée de pierreries dont la bordure est d’or où est attachée une chaine d’argent que l’abbé met en son col ; lorsqu’il la porte en la grande église pour le sacre. Les dimensions du cadre auraient 102 mm de longueur et 80 mm de largeur. L’ensemble du reliquaire aurait une vingtaine de centimètres de haut.

 

La fiole

 

C’est également dom Marlot qui donne la description de la précieuse fiole. D’abord, les dimensions : hauteur 42 mm, largeur au col 16 mm, largeur au fond 29 mm.

« La matière quoi que difficile d’en juger , semble de verre ou de cristal ;  laquelle est d’une couleur tannée, et un peu transparente à la vue : sa grosseur est comme une figue de moyenne grandeur : elle a le col blanchâtre, pour ce qui est vide : son bouchon est d’un taffetas rouge : et si vous y appliquez l’odorat, elle sent tout à fait le baume le plus exquis. La liqueur qui est dedans n’est pas entièrement liquide, mais ressemble à un fin baume congelé… Il y a diminution du tiers et non plus ».

 

La légende

 

Dés le XIIIème  siècle, on racontait que le flacon, jadis apporté par la colombe, bien qu’à chaque sacre on dû y puiser quelques gouttes, le niveau du liquide ne changeait jamais. Plus tard, on se persuada, au contraire, que, après le sacre accompli, cette étonnante fiole se vidait soudain ; elle se remplissait de nouveau, sans que nul n’y touchât, immédiatement avant le sacre suivant.

 

La révolution

 

Le cinq octobre 1793, le conventionnel Rhül arrive à Reims. Le lendemain il annonce : «  Je me propose de donner une fête à nos bons patriotes et amis en brisant la charmante babiole ». Et c’est en présence des autorités locales que la sainte ampoule fût brisée.

 

Reims capitale du gallicanisme

 

En effet c’est la sainte Ampoule qui donne à Reims toute sa dimension de capitale des sacres ; mais aussi la capitale incontestable du gallicanisme, car depuis Clovis tous les Rois de France chefs de l’Eglise gallicane ont été oints avec le contenu de la sainte Ampoule.     

 

Avertissement

 

Nous savons que certains farfelus délirants prétendant détenir certaines vérités historiques sur le gallicanisme,  disent qu’ils ont en leur possession la sainte Ampoule ou même des fragments de celle-ci, ceci est faux car la sainte Ampoule est un trésor national que nul ne peut détenir.  C’est bien à Reims que repose ce monument de notre histoire.

 

 

 

Bibliographie pour ce texte: La sainte Ampoule du sacre des rois de France histoire et légendes de l'abbé Jean goy     

 

   

  

 

 

 

 

 

        

Publié dans religion