Vie éternelle et Thérèse d'Avila

Publié le par eglise gallicane reims

                                               Sainte Thérèse d’Avila et la vie éternelle

 

noel-2007-044.jpgLa notion de vie éternelle est très souvent un peu oubliée au profit de la réussite financière, professionnelle ou bien d’autres sources de vanités et d’orgueils. Cela signifie construire sur du sable car un jour proche il faudra rejoindre le Père, comme l’a fait Notre Seigneur Jésus-Christ et tous les Saints et Saintes, ainsi que tous les croyants. Beaucoup perdent cette foi en la vie éternelle, mais d’autres attendent et se préparent, Jésus nous a révélé cette chose fabuleuse et enthousiasmante, cette vie n’est qu’un passage une autre vie meilleure vous attend, soyez prêt pour ce rendez-vous. C’est pourquoi nous publions ce texte de Thérèse d’Avila, extrait du Cantique du chemin.

 

 

Oh, qu’elle est longue cette vie !

Que ces exils sont durs,

cette prison et ces fers

dans lesquels l’âme est plongée !

rein que l’attente de sortir

me cause une douleur violente,

je meurs de ne pas mourir.

(…) je vis grâce à l’assurance

que je dois mourir un jour,

la mort œuvrant dans la vie 

rend certaine mon espérance ;

mort qui donnes la vie,

je t’attends, ne tarde pas,

je meurs de ne pas mourir.(…)

je suis vôtre et née pour vous

(…) que je taise ou je parle,

riche de fruits ou sans fruits,

que la loi me montre ma plaie

et l’évangile sa douceur ;

que je peine, que je jouisse,

vous êtes seul à vivre en moi :

que voulez-vous de moi ?

 

Je suis votre et née pour vous,

 

Que voulez-vous faire de moi ?
 

Publié dans religion